Revenir au site

Maxime, automaticien

Pour Maxime un seul mot d’ordre : optimiser les process industriels !

Présente-moi ton parcours et ton métier ! 

J’ai obtenu un BTS électrotechnique puis une licence professionnelle Réseaux et Informatique Industrielle (LR2I). Ma première expérience professionnelle m’a permis de travailler dans le domaine de la machine spéciale, et plus particulièrement sur des machines d’enroulage & déroulage de produits souples. C’est une période où j’ai beaucoup voyagé, je suis allé là où les besoins se trouvaient : Canada, Russie, mais aussi Belgique et Espagne. Très vite j’ai eu l’ambition de créer ma propre entreprise. Je disposais du temps nécessaire pour le faire et la certitude que je ne prenais pas de risque, il était temps pour moi d’élargir ma vision du métier d’automaticien. Mon premier client, en 2020, a été l’entreprise dans laquelle j’étais salarié et pour qui je suis devenu sous-traitant. Je souhaitais en parallèle élargir mes champs d’action et je me suis orienté vers de nouveaux marchés : dimensionnement de moteurs, câblage et plans électriques, programmation d’automates et GTC (Gestion Technique Centralisée). J’ai également étendu les entreprises avec lesquelles je travaillais, la plasturgie est bien entendu toujours présente mais je pilote aussi des projets pour des scieries, des minoteries et des papèteries. Chacun de mes dossiers est unique et mon temps se réparti de façon sensiblement équivalente entre la phase d’étude et de conception et la phase d’installation sur site.

Qu’est-ce qui te motive le plus dans ton job ? 

L’automatisation des systèmes c’est l’avenir ! C’est un domaine d’activité en progrès constant, ce qui m’impose d’être à jour des dernières nouveautés. Je ne crée jamais deux fois le même système.

Quels sont tes supers pouvoirs ? 

Je peux concevoir et concrétiser un automatisme personnalisé à partir des souhaits qui me sont dépeints.

3 mots pour te décrire ? 

Ambitieux, curieux et enthousiaste.

Quelles sont tes passions ?  

La moto, le vélo et la course à pied.

Quel est ton rêve le plus fou ? 

Trouver l’idée avec un grand I, la développer, monter un empire et faire fortune.

Qu’est-ce qui te plaît au Cowork ?  

Pendant un peu plus d’un an après la création de mon entreprise, j’ai travaillé de mon domicile. Être en permanence chez moi ne me donnait pas satisfaction et je n’avais pas envie de recevoir mes clients ou fournisseurs dans mon salon. J’ai un partenaire, qui a sa propre société, et avec lequel je travaille beaucoup, nous avons décidé de partager un espace professionnel ensemble. Nous louons donc un bureau privatif au 4Puissance3. Le complexe et les services
proposés sont au top. Il y règne un esprit familial et une entente cordiale, le tout dans une atmosphère très professionnelle. Le réseautage y est facile.

En savoir plus : http://www.mgea.fr 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK